mercredi 16 novembre 2011

"le projet d'Autolib' constitue une concurrence déloyale"

Au moment où la technologie à air comprimé stimule toujours plus de développeurs et d'investisseurs, pour être publiquement présentée dans 10 jours à Sydney, Australie,

... nous laissons chacun méditer sur cette info que vous ne trouverez pas dans la presse parisienne (et donc ni dans "Le Parisien" ni dans "Le Figaro"), et ça n'est probablement pas Jean Pigeot qui démentira ces confrères.

Si cet article vous plaît, n'hésitez à aller voter au Grand Prix
Pinocchio 2011 du développement durable
http://www.prix-pinocchio.org/nomines.php

La cérémonie publique de remise des Prix se déroulera
le  jeudi 17 novembre 2011,
à partir de 18h30, 

à Mains d'Oeuvre, 1 rue Charles Garnier, St Ouen (93) :pour plus d'informations.
Sous êtes journaliste et souhaitez assister à la cérémonie de remise des PPDD ? Merci d'adresser un mail avec vos coordonnées complètes à
Caroline Prak : caroline.prakATamisdelaterre.org / +33 6 86 41 53 43






Autres engagements d'actions par Les Amis de la Terre :


Extraits de vidéos d'aurore australe prises par l'équipage de l'expédition 28 à bord de la Station spatiale internationale. Ces vues ont été prises le 11 Septembre 2011 13:45:06-14:01:51 GMT,lors d'un passage en descendant à proximité de l'Australie orientale (350 km) en tournant vers un passage ascendant à l'est de la Nouvelle-Zélande.© Nasa.http://eol.jsc.nasa.gov/Videos/CrewEarthObservationsVideos/

Compilé à partir des prises de vues ISS028-E-47008 à ISS028-E-47329

Pollution de l’air : les amis de la Terre Paris recourent aux tribunaux

Par Groupe local de Paris

Les préfets de région et de police de Paris sourds aux demandes des Amis de la Terre Paris.
En juin, les Amis de la Terre Paris demandaient au préfet de police de Paris et au préfet d’Île de France, préfet de Paris, de prendre les mesures de police nécessaires pour réduire la pollution de l’air afin que soient respectés les objectifs de qualité de l’air fixés par l’Europe et transposés dans le code de l’environnement. A ce jour, aucune réponse n’ayant été apportée par les autorités de police compétentes, les Amis de la Terre Paris déposent un recours contre l’Etat.
Malgré l’adoption du Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) d’Île de France, les bilans annuels sur la pollution d’Airparif mettent tous en évidence que la concentration dans l’air de certains polluants dépasse les niveaux réglementaires autorisés. La qualité de l’air en Ile de France contrevient en outre aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cette situation scandaleuse ne s’améliore pas sensiblement et met bien évidemment en danger les personnes les plus vulnérables. Cela met également la France dans une situation de manquement à ses obligations européennes en matière de pollution de l’air.
Les Amis de la Terre Paris ont donc déposé une requête auprès du tribunal administratif de Paris pour demander l’annulation pour excès de pouvoir du refus de prendre les mesures de police incombant aux préfets et nécessaires à ce que les obligations en matière de qualité de l’air soient respectées sur Paris (en particulier sur les particules fines PM10 et le dioxyde d’azote, NO2. D’autres polluants sont à des niveaux élevés par rapport aux recommandations de l’OMS mais n’ont pas forcément de seuil contraignant du point de vue des obligations règlementaires). Ils ont également demandé l’injonction de prendre toutes mesures utiles pour que la règlementation en matière de pollution de l’air soit respectée ainsi que la condamnation symbolique de l’Etat à des dommages et intérêts en réparation de leur préjudice moral.


http://www.amisdelaterre.org/Pollution-de-l-air-les-amis-de-la.htm


- o O o -



Quand Autolib' fait boum !*

"Les nouvelles stations Autolib' ont fait leur apparition à Paris :
des sortes de gros demi-disques peu esthétiques qui vont ajouter
à l'encombrement chronique des trottoirs
 et polluer un peu plus le paysage urbain."
 





M.Plonevez (Ada): optimiste dans l'affaire qui l'oppose à Autolib'

PARIS - Christophe Plonevez, directeur général d'Ada et président de l'Union des loueurs professionnels (Ulpro), s'est déclaré mardi optimiste dans l'affaire qui oppose le syndicat au projet Autolib', qu'il juge déloyal.

L'Ulpro qui réunit France Cars, Europcar et Ada juge que le projet d'Autolib' constitue une concurrence déloyale, a déclaré Christophe Plonevez en marge d'une conférence de presse.

Le syndicat a porté laffaire devant le tribunal administratif pour attaquer les fondements de l'appel d'offres qui avait été lancé par la mairie de Paris en 2010 pour créer un système d'autopartage de voitures électriques, remporté par le groupe français Bolloré.


Cliquez ci-dessous, pour plus d'infos :



L'Ulpro reproche également à Autolib' de bénéficier de 160 Millions de subventions alors que les loueurs de véhicules ne dépendent pas du contribuable pour exister.

Or notre équipe "Air Pur des Vosges" avait déjà mis en évidence que les Parisiens auraient économisé 45 Millions d'euros d'ici fin 2012 ... si la concurrence ne s'était pas fermée, étapes par étapes à force de modifications du règlement du concours Autolib', à la technologie du transport à air comprimé.

C'était sans compter le dispositif astucieux proposé par Guy Nègre, de MDI, qui - tout en favorisant l'emploi propre - permettait d'économiser les coûteux travaux pour alimenter les "bollorettas".
205 Millions d'euros de surcoûts épargnés !
Une paille ???

Pour résumer Autolib' selon une perspective de concurrence "libre et non faussée"**,
que chacun en tire ses propres conclusions.



*Avis de Parisien :

"Autolib joue de malchance dans le IIIe. Alors que la station nouvellement créée attend ses voitures, ses bornes de commande toujours enveloppées dans leur emballage de protection, la porte d'accès en verre a été brisée.

L'évènement s'est produit vendredi 4 novembre au soir. Un témoin a vu un homme entrer et ressortir en claquant violemment la porte .... qui n'a pas résisté et s'est retrouvée en mille et un morceaux.

A la question : l'acte était-il volontaire ? notre témoin ne veut pas être formel mais il trouve que le geste a été brutal, assez pour susciter des doutes. L'individu était-il alcoolisé pour ne pas maitriser à ce point sa force ou a-t-il agi pour exprimer sa haine ou sa désapprobation ? Si la police veut s'en donner la peine, c'est une question à laquelle elle devrait pouvoir répondre.

Il reste que l'installation, au vu de cet incident, peut paraitre fragile. Nous nous sommes déjà exprimés à propos d'Autolib, nous prenons rendez-vous pour un examen des résultats de l'expérience dans quelques mois.
"

"Nos réactions :


Points positifs : projet séduisant comme l'a été Vélib, véhicules silencieux et non polluants, offre de transport qui comble un vide entre taxis (trop rares à Paris) et loueurs professionnels (peu flexibles et coûteux), tarifs attractifs.


Points négatifs : le bilan carbone de la voiture électrique, au niveau européen (source ADEME), n'est pas meilleur que celui d'une voiture thermique récente ;
le loueur devra se garantir avec une caution (carte bancaire) qui pourrait être comprise entre 500 et 1.000 € ;
un état du véhicule devra être établi à la prise et à la restitution du véhicule, de façon contradictoire, les dégâts intérieurs et extérieurs étant compensés par une retenue sur la caution.

Nous n'avons eu aucune précision sur la nature de l'assurance qui est habituellement incluse dans le tarif de location, ni sur son extension éventuelle à la suppression totale de franchise (couramment 15 €/jour chez les loueurs).



Au chapitre des interrogations : avec ce véhicule, il sera tout aussi difficile de se garer dans Paris ; on nous dit que le rechargement sera du type "lent" (basse tension), ce qui veut dire 5 à 6 heures.
Comment sera-t-on garanti contre les "batteries à plat" ?
et dernière question : quid du coût pour le contribuable parisien, déjà très malmené ces temps-ci ?



Impertinence ultime : ce projet ne serait-il pas un échappatoire pour un gouvernement et une municipalité qui sont incapables d'accroître le nombre de taxis dans Paris ?
personne n'aurait l'idée de proposer semblable montage à Londres où les taxis pullulent.



Pour rejoindre notre association agréée, loi de 1901, apolitique et culturelle, Cliquer ICI"


Sur 250 véhicules annoncés pour le Lundi 5 décembre 2011,


... une petite cinquantaine sont présentés sur ce document.
(Où sont les autres ?)
À raison de 10 voitures produites par semaine, faudrait-il alors attendre
200 véhicules / 10 véhicules/semaine = 20 semaines
... pour les 250 annoncés présents au 05.12.2011 ?

Reprenons pour toute la flotte :

3000 véhicules / 10 véhicules/semaine / 52 semaines/an = 5 ans et 9 mois,
sans compter les véhicules à remplacer par usure ???



Un business-plan économique original :

▪ Les aides publiques sont privatisées (215 Millions d'euros),
▪ Les risques privés sont limités à 60 Millions d'euros,
(au delà, les conséquences sont ... dévolues au public parisien)

Autonomie pratique de 50 km entre 2 charges complètes
  (selon une journaliste, 12% de la batterie au Lithium pour 6 km parcourus)
▪ 3000 véhicules à terme, ce sont
-   3000 x 4 mètres, soit 12 km de trottoirs monopolisés,
-   3000 x 4 x  2mètres, soit 24.000 m2 de parkings monopolisés,
(Lyon a préféré transformer les rives du Rhône en espaces verts piétonniers)

▪ Zéro taxi électrique
  (Tiens ! Et pourquoi si c'est vraiment économique
    pour un parc de plus de 16 000 taxis à Paris à 200.000 euros la plaque ?
    ... soient 3.2 Milliards d'euros de magot potentiel pour des prédateurs financiers ...)

▪ Au regard d'un avantage financier en forme de monopole privé,
... un risque politique exclusivement endossé par la Mairie de Paris,
avec - comme s'ils étaient pris en otages - les élus Europe écologie-Les Verts.


"Et, surtout, si l’expérience Autolib’ échoue, Bolloré pourra toujours continuer à financer au meilleur compte ce qui l’intéresse réellement :
le développement de la batterie solide lithium-métal-polymères à installer sur ses véhicules ou même à vendre à d’autres constructeurs.
Autolib’ aura été en quelque sorte un moyen d’emballer son dossier."


Machiavel n'est plus en "pole position" quant au cynisme d'un tel montage.
Économiquement, socialement, environnementalement, une bombe à retardement.



Créé le 09/12/2011 à 05h29 -- Mis à jour le 09/12/2011 à 05h29








Transports Un syndicat appelle à un mouvement de protestation demain à Paris

Véhicules de tourisme avec chauffeurs, navettes pour les aéroports et maintenant Autolib'. Petit à petit, les taxis voient leur marché envahi par de nouveaux types de services. C'est l'une des raisons pour lesquelles la Fédération nationale du taxi (FNDT) appelle à un rassemblement demain, sur le Champ-de-Mars (7e).
Chiffre d'affaires en baisse
« Cette concurrence déloyale n'est pas maîtrisée, s'indigne Didier Hogrel, président de la FNDT. Depuis la loi de 2010 créant les voitures de tourisme avec chauffeur, plus de mille véhicules de ce genre circulent dans la région. Cela a un impact direct sur notre chiffre d'affaires. » « Ces véhicules ne jouent vraiment pas le jeu, confirme Tewik Rahal, chauffeur de taxi parisien. Normalement, ils ne devraient fonctionner que sur réservation, mais on en voit prendre des clients à la volée, ce qui est interdit. Entre ça et les taxis clandestins, depuis quelque temps, je dois travailler beaucoup plus longtemps pour gagner autant. » 





















"Les taxis excédés par la concurrence"
Hélène Colau - Créé le 09/12/2011 à 05h29 -- Mis à jour le 09/12/2011 à 05h29
http://www.20minutes.fr/article/839322/taxis-excedes-concurrence

Taxi-Forum
http://taxi.forumpro.fr/t9149-la-fndt-appelle-a-une-greve-a-paris-samedi-10-decembre-2011

"Le taxi électrique devrait débarquer en 2011"
0 commentaires
Alexandre Sulzer - Publié le 21 septembre 2010.
http://www.cleantechrepublic.com/2011/08/22/step-une-compagnie-de-taxis-electriques-a-paris-des-2012/


"Autolib' sera rentable d'ici sept ans, estime Bolloré"
(Source AFP) Le 30 septembre à 17h01 - 58 commentaires

"D’ici 2013, le groupe Bolloré prévoit de fabriquer 40.000 batteries.
Il produit actuellement 10 voitures Blue car par jour, pour un coût unitaire de 20.000 euros. «Le marché des voitures électriques est supérieur à celui qu’on croit», a affirmé M. Bolloré."

http://www.liberation.fr/societe/01012363034-autolib-sera-rentable-d-ici-sept-ans-estime-bollore



Autres sources :
(que nous invitons comme toujours à vérifier)

"La réglementation, un problème de taille

Avec une flotte de quelque 200 véhicules sur un parc de plus de 16 000 taxis à Paris, la naissance de Step pourrait sembler quasi-anecdotique. Elle représente pourtant un investissement conséquent sur le secteur puisqu’une « plaque » de taxi parisien se rachète aujourd’hui près de 200 000 euros.
Une raison qui explique peut-être la défiance de la concurrence à laisser les taxis verts envahir Paris."
http://www.cleantechrepublic.com/2011/08/22/step-une-compagnie-de-taxis-electriques-a-paris-des-2012/


"Autolib' : les premiers dérapages ! Et déjà une victime : le principe de précaution !"
Serge Federbusch Dimanche 4 Décembre 2011
http://www.delanopolis.fr/Autolib-les-premiers-derapages--Et-deja-une-victime-le-principe-de-precaution-_a1286.html

"Autolib’ Paris : la grogne monte chez les loueurs de voitures"
Rédigé par Laury-Anne Cholez le Jeudi 8 Décembre 2011
Lu 1340 fois
http://www.tourmag.com/Autolib-Paris-la-grogne-monte-chez-les-loueurs-de-voitures_a48545.html



"Autolib : 215 millions d’argent du contribuable"
Publié le 10/12/2011

Voltairine de CleyreDe l'exercice d'un droit, le pouvoir peut me priver. De ce droit lui même, jamais.  
http://www.contrepoints.org/2011/12/10/59828-autolib-235-millions-dargent-public


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

«Le Petit Journal» a testé l'Autolib'«Le Petit Journal» a testé l'Autolib'

Crissage des pneus, parcage insolite, freinage d'urgence, test des amortisseurs... «Le Petit Journal» a essayé les nouvelles voitures électriques disponibles dans la capitale française. À hurler de rire!

http://www.lessentiel.lu/fr/people/news_tv/story/--Le-Petit-Journal---a-testee-l-Autolib--17100412








- o O o -


Pour les élus d’Europe-Ecologie-Les Verts (EELV),
« Autolib est une supercherie, un projet faussement environnemental qui est
en contradiction avec le Plan de déplacement urbain (PDU) de la région
qui vise à réduire le trafic automobile
 ».






Chaque année, les Amis de la terre décernent les prix Pinocchio du développement durable, récompensant ainsi des entreprises dont le discours est, selon l'association, en contradiction avec les actes.

Pour l'édition 2011, 12 entreprises "concourent" dans 3 catégories :

La catégorie "Une pour tous, tout pour moi!" vise les entreprises "ayant mené la politique la plus agressive en terme d'appropriation et de surexploitation des ressources naturelles".

> On y trouve les sociétés Tereos, groupe agro-industriel français spécialisé dans la transformation de la betterave, de la canne à sucre et des céréales, qui "nourrit nos voitures... et affame le Mozambique", le géant mondial malaisien Sime Darby, et Bolloré avec sa "Bluecar: un choix pas si « éthique » que ça!".
La politique de Bolloré visant l'exploitation du lithium est ici pointée du doigt pour ses "conséquences désastreuses sur la ressource en eau, provoquant des dégâts considérables, et notamment des diminutions du niveau des nappes phréatiques."

 Les Amis de la terre s'immiscent ainsi dans le débat autour de l'arrivée des autolib' parisiennes:
"le service AutoLib, exploitant la Bluecar de Bolloré dans les rues parisiennes, aime à revendiquer son «impact tangible sur l’environnement» : les populations chiliennes en sont les premiers témoins."



Bluecar de Bolloré : un choix pas si « éthique » que ça !


Le développement des batteries au lithium en France se fait au détriment de la ressource en eau des pays du Sud.

Présente dans les rues parisiennes depuis quelques semaines, la Bluecar ne nous dévoile pas réellement toutes ses facettes. Le grand argument de cette voiture à la « technologie d’exception » est sa batterie, plus légère et plus résistante que celle de ses concurrents du fait de sa composition en lithium, métal le plus léger au monde.

Mais voiture électrique ne rime pas forcément avec écologie. En effet, l’exploitation du lithium a des conséquences désastreuses sur la ressource en eau, provoquant des dégâts considérables, et notamment des diminutions du niveau des nappes phréatiques. Au Chili, le lithium est extrait à l’extrême nord du pays, dans le désert d’Atacama, l’un des endroits les plus arides du monde, avec seulement, dans certaines de ses régions, 1mm de pluie tous les 5 à 20 ans.

Aucune mesure n’est pourtant mise en ouvre afin de récupérer et réinjecter, dans la nappe phréatique, l’eau évaporée des bassins de décantation. Les prairies et marais sont en risque perpétuel d’assèchement, condamnant ainsi les pâturages traditionnels et modifiant la morphologie des lagunes. Les conséquences sur le mode de vie des communautés locales n’en sont que plus importantes.

Les usines de lithium étant toutes situées dans des espaces naturels, l’augmentation de l’activité humaine, dans ses usines et leurs environs (pollution sonore, constructions des infrastructures, circulation des véhicules, machines et ouvriers), affecte de plus en plus les écosystèmes et les couloirs biologiques, provoque l’extinction de la faune et la flore locale, ainsi que de l’érosion.

Le service AutoLib, exploitant la Bluecar de Bolloré dans les rues parisiennes, aime à revendiquer son « impact tangible sur l’environnement » : les populations chiliennes en sont les premiers témoins.

http://www.prix-pinocchio.org/nomines.php




Sources :
Romandie News
"M.Plonevez (Ada): optimiste dans l'affaire qui l'oppose à Autolib'"
http://www.romandie.com/news/n/_MPlonevez_Ada_optimiste__dans_l_affaire_qui_l_oppose_a_Autolib_151120111611.asp


"Quand Autolib' fait boum !"
http://www.lepost.fr/article/2011/11/08/2632760_quand-autolib-fait-boum.html


Vivre le Marais !
Blog chronique de l'association "Vivre le Marais !", membre du réseau "Vivre Paris !", et des habitants du centre historique de Paris, par Gérard Simonet.
"Début douloureux pour Autolib rue de Bretagne :
station vandalisée, avant même sa mise en service !
"
06 Novembre 2011,
http://vivrelemarais.typepad.fr/blog/2011/11/d%C3%A9but-douloureux-pour-autolib-rue-de-bretagne-station-vandalis%C3%A9e-avant-m%C3%AAme-sa-mise-en-service-.html



Sur la « concurrence libre et non faussée »**

Bien loin d’avoir disparu, la « concurrence libre et non faussée » qui avait tant fait débat en 2005 est toujours au cœur du traité.
Le texte source est celui publié sur le site de l’Assemblée Nationale par la Commission des Affaires Étrangères sous la présidence d’Axel Poniatowski.

Puisque nous parlons de légalité, dans les méthodes du naufrageur breton, il y aurait lieu de se pencher sur cet aspect de la question.

http://agenploi.free.fr/blogjp/images/concurrence.pdf

Sénat > Traité de Lisbonne
http://www.senat.fr/rap/r07-076/r07-0761.html


"Les Bollorettes font grise mine !" ou Intox Autolib' ?
http://airpurdesvosges-leblog.blogspot.com/2011/10/les-bollorettes-font-grise-mine-ou.html

Bien public : éolien-véhicule à air comprimé & finances
http://airpurdesvosges-leblog.blogspot.com/2011/10/bien-public-eolien-vehicule-air.html




"Enquête : Autolib, les clés du système"
Publié par Yves-Eric Houpert le 2 novembre 2011
Classé dans Dossiers Écologie.

http://www.auto-buzz.com/enquete-autolib-paris-538858.html




http://www.agi.it/repository/struttura-sito/subhp-borsa/flusso-italia/notizie/201111151048-fta-rt10083-pininfarina_risultati_trimestrali





10:48 15 NOV 2011 

Il Consiglio di Amministrazione della Pininfarina SpA, riunito oggi sotto la presidenza di Paolo Pininfarina, ha approvato il resoconto intermedio di gestione del Gruppo al 30 settembre 2011.


 I principali dati economici e finanziari consolidati confrontati con quelli dei primi nove mesi del 2010 sono i seguenti."Gli aspetti piu' significativi - precisa una nota - che emergono dal confronto tra i dati consolidati al 30 settembre 2011 rispetto a quelli dei primi nove mesi del 2010 si possono cosi' riassumere:- la forte riduzione del valore della produzione complessivo dovuta al termine delle produzioni di autovetture per conto terzi, avvenuto nel novembre del 2010, compensata marginalmente da un incremento delle attivita' dei servizi di stile ed ingegneria diventate da questo esercizio il core business del Gruppo; - il livello del valore della produzione dei servizi di ingegneria evidenzia dinamiche differenti a seconda che si guardi alle attivita' italiane (in calo) o estere (in aumento) mentre le attivita' di stile evidenziano un andamento complessivamente analogo a quello del 2010;- in seguito alla disdetta degli accordi di joint venture con Volvo Car Corporation, riguardanti Pininfarina Sverige A.B., e la cessione della partecipazione nella joint venture Ve'hicules Electriques Pininfarina Bollore' SAS, i primi nove mesi del 2011 non evidenziano piu' i risultati economici delle controllate che al 30 settembre 2010 contribuivano positivamente per circa 3,4 milioni di euro al risultato netto consolidato. Di contro il 2011 beneficia di una plusvalenza di 8,9 milioni di euro a seguito della cessione della partecipazione nella Joint Venture francese precedentemente citata;- il patrimonio netto consolidato al 30 settembre 2011 diminuisce rispetto al 31 dicembre 2010 in seguito alla perdita del periodo mentre l'indebitamento finanziario netto cresce principalmente a causa della dinamica del capitale circolante e della riduzione del volume di affari.Piu' in dettaglio il margine operativo lordo del periodo (equivalente all'utile/perdita di gestione al lordo di ammortamenti e accantonamenti) e' positivo per 5,3 milioni di euro (valore negativo di 25,3 milioni di euro al 30 settembre 2010 soprattutto a causa del lodo Mitsubishi). Il risultato operativo (equivalente all'utile/perdita della gestione) del periodo e' risultato negativo per 0,3 milioni di euro rispetto alla perdita di 37,4 milioni di euro registrata al 30 settembre 2010. Il dato e' influenzato in ambedue gli esercizi da effetti significativi non operativi: nel 2011 la plusvalenza di 8,9 milioni realizzata in seguito alla vendita della partecipazione in Ve'hicules Electriques Pininfarina Bollore' mentre il 2010 aveva risentito del contributo negativo del risultato del Lodo Mitsubishi per 28,5 milioni di euro. La gestione finanziaria mostra oneri finanziari netti per 1 milione di euro rispetto a proventi netti per 0,7 milioni di euro di un anno prima. Dal confronto tra i due periodi nel 2011 si evidenzia l'aumento degli oneri finanziari inerenti il debito lordo e la diminuzione dei proventi finanziari a seguito della riduzione dei crediti finanziari verso terzi e societa' collegate dovuta ai rimborsi ed ai minori utili su titoli in gestione derivanti dalla scelta prudenziale di detenere investimenti finanziari a basso rischio ma con minori possibilita' di performance.
  Previsioni per l'esercizio 2011L'esercizio in corso e' previsto chiudersi con un margine operativo lordo positivo (valore negativo nel 2010) e con una perdita sia a livello di risultato operativo che di risultato netto anche se con valori piu' contenuti e non paragonabili a quelli dell'esercizio 2010.




 La posizione finanziaria netta a fine 2011 e' prevista in peggioramento rispetto al dato del 2010 di circa il 40% (la previsione precedente comunicata in sede di Relazione finanziaria semestrale indicava un valore atteso, peggiorativo del dato 2010, di circa un 25%)". .
********************************************************15 novembre 2011 10:48 

Le conseil d'administration de Pininfarina SpA s'est réuni aujourd'hui sous la présidence de Paolo Pininfarina, a approuvé le rapport intérimaire du Groupe à Septembre 30, 2011.


 Les principales données économiques et des états financiers par rapport aux neuf premiers mois de 2010 sont comme suit:
 "Le plus« important -. Faire une note - qui émergent de la comparaison entre les données consolidées au 30 Septembre, 2011 par rapport aux neuf premiers mois de 2010 peut être ainsi «les suivants: - réduit considérablement la valeur de la production totale due à la fin de la production de voitures pour des tiers, en Novembre 2010, légèrement compensée par une augmentation de l'activité» des services de design et d'ingénierie pour devenir Cette année, cœur de métier du Groupe - le niveau de la valeur de la production de services d'ingénierie montre des dynamiques différentes selon que vous regardez les activités «à l'italienne (en bas) ou étrangers (et plus) alors que l'activité« style montrent une tendance tout à fait similaires à celle de 2010 - suite à la résiliation des contrats de joint-venture avec Volvo Car Corporation, concernant Pininfarina Sverige AB, et le transfert des participations dans des coentreprises Ve'hicules SAS Electriques Pininfarina Bolloré, sur les neuf premiers mois de 2011 ne montrent pas de résultats plus «économiques des filiales qui ont contribué positivement à le 30 Septembre 2010 pour environ 3,4 M $ au bénéfice net consolidé.


 En revanche, en 2011 bénéficié d'un gain de 8,9 millions suite à la vente de l'investissement française a été mentionné précédemment dans la Joint Venture - les capitaux propres consolidés au 30 Septembre, 2011 a diminué par rapport au 31 Décembre 2010, suite à la perte de la période, tandis que la dette nette a progressé principalement en raison de la dynamique du fonds de roulement et la réduction du volume d'affaires .


 Plus »de l'EBITDA de détail pour la période (ce qui équivaut à la perte de profits / d'exploitation avant amortissements et provisions) et« positifs 5,3 millions d'euros (25,3 millions négative au 30 Septembre 2010 Mitsubishi principalement en raison de la sentence.) Résultat d'exploitation (équivalent à la perte de profit / d'opérations) pour la période et la perte »de 0,3 millions d'euros contre une perte de 37,4 millions enregistré au 30 Septembre, 2010 . Le chiffre «influencé par des effets dans les deux exercices importants de non-fonctionnement: en 2011 un gain de 8,9 millions réalisée sur la vente de la participation dans Pininfarina Bolloré Ve'hicules Electriques» tandis que le 2010 avait souffert de la contribution négative du résultat Lodo Mitsubishi à 28,5 millions d'euros.


 La gestion financière montre les frais financiers nets de 1 M € contre un bénéfice net de 0,7 million d'euros un an auparavant. La comparaison entre les deux périodes en 2011 met en évidence la «la hausse des coûts d'emprunt inhérentes à la dette brute et la diminution des revenus financiers à la suite de la réduction des prêts à recevoir de tiers et les entreprises" les remboursements et liés en raison de la baisse des gains sur les titres sous gestion résultant d'une action prudente pour tenir à faible risque des placements financiers mais avec moins de chance »de performance. 
  perspectives 2011L'esercizio pour le courant et "la fermeture avec un EBITDA positif attendu (valeur négative en 2010) et une perte de bénéfices d'exploitation et le bénéfice net, même si avec des valeurs plus «le contenu et pas comparables à ceux de 2010


 La position financière nette à la fin de 2011 et« pire que prévu du chiffre pour 2010 d'environ 40% (la prévision précédente annoncée dans le rapport financier intermédiaire indique une valeur attendue, étant donné les 2010 péjoratif, environ 25%). " .
********************************************************
November 15, 2011 10:48 

The Board of Directors of Pininfarina SpA met today under the chairmanship of Paolo Pininfarina, approved the interim report of the Group at September 30, 2011.


 The main economic data and financial statements compared with the first nine months of 2010 are as follows. "The most 'significant - make a note - that emerge from the comparison between the data consolidated to September 30, 2011 compared to the first nine months of 2010 can be thus 'follows: - significantly reduces the value of total production due at the end of the production of cars for third parties, in November of 2010, marginally offset by an increase in activity' of styling and engineering services to become This year, the Group's core business - the level of the production value of engineering services shows different dynamics depending on whether you look at the activities 'Italian (down) or foreign (and counting) while the activity' style show a trend altogether similar to that of 2010 - following the termination of joint venture agreements with Volvo Car Corporation, regarding Pininfarina Sverige AB, and the transfer of interests in joint ventures Ve'hicules Electriques Pininfarina Bollore 'SAS, the first nine months of 2011 show no more 'economic results of the subsidiaries that contributed positively to the September 30, 2010 for approximately $ 3.4 million to consolidated net earnings.


 By contrast in 2011 benefited from a gain of 8.9 million following the sale of the investment French previously mentioned in the Joint Venture - consolidated shareholders' equity at September 30, 2011 decreased compared to December 31, 2010 following the loss of the period, while net debt grew mainly due to the dynamics of working capital and reducing the volume of business . More 'in retail EBITDA for the period (equivalent to the profit / loss from operations before depreciation, amortization and provisions) and' positive EUR 5.3 million (negative 25.3 million at September 30 2010 Mitsubishi mainly because of the award.) Operating income (equivalent to the profit / loss from operations) for the period and 'loss of 0.3 million euros compared with a loss of 37.4 million recorded at September 30, 2010 . The figure 'influenced by effects in both exercises significant non-operating: in 2011 a gain of 8.9 million realized on the sale of the stake in Pininfarina Bollore Ve'hicules Electriques' while the 2010 had suffered from the negative contribution of the result Lodo Mitsubishi to 28.5 million euros. The financial management shows net financial expense of € 1 million compared to net income of 0.7 million euros a year earlier. The comparison between the two periods in 2011 highlights the 'rising borrowing costs inherent in the gross debt and the decrease in financial income following the reduction of loans receivable from third parties and companies' refunds and related due to lower gains on securities under management resulting from prudent action to hold low-risk financial investments but with less chance 'performance. 
  2011L'esercizio outlook for current and 'closing with an expected EBITDA positive (negative value in 2010) and a loss in both operating profit and net profit even if with values ​​more 'content and not comparable to those of 2010. 


The net financial position at the end of 2011 and' worse than expected the figure for 2010 by about 40% (the previous forecast announced in the interim financial report indicated a expected value, given the pejorative 2010, about 25%). " .

********************************************************
15. November 2011 10.48 Uhr 

Das Board of Directors von Pininfarina SpA trat heute unter dem Vorsitz von Paolo Pininfarina, stimmte dem Zwischenbericht des Konzerns zum 30. September 2011.


 Die wichtigsten wirtschaftlichen Daten und die Jahresrechnung im Vergleich zu den ersten neun Monaten des Jahres 2010 sind wie folgt:
 "Die meisten" erheblichen -. Notieren -, die entstehen aus dem Vergleich zwischen den Daten konsolidiert werden, um 30. September 2011 im Vergleich zu den ersten neun Monaten 2010 kann also sein: - von Styling-und Engineering-Dienstleistungen "folgt reduziert den Wert der gesamten Produktion aus Anlass der Beendigung der Produktion von Autos für Dritte, im November 2010, am Rande durch eine Zunahme der Aktivität offset 'zu werden In diesem Jahr hat der Konzern das Kerngeschäft - zeigt das Niveau der Produktion einen Wert von Engineering-Dienstleistungen unterschiedliche Dynamik, je nachdem ob man sich die Aktivitäten 'Italienisch (unten) oder ausländische (und Zählen), während die Aktivität "Stil zeigen einen Trend ganz ähnlich wie 2010 - im Anschluss an die Beendigung des Joint-Venture-Vereinbarungen mit Volvo Car Corporation, über Pininfarina Sverige AB, und die Übertragung von Anteilen an Joint Ventures Ve'hicules Electriques Pininfarina Bollore 'SAS, den ersten neun Monaten des Jahres 2011, zeigen nicht mehr die wirtschaftlichen Ergebnisse der Tochtergesellschaften, die sich positiv auf die 30. September 2010 trugen etwa $ 3.400.000 zum konsolidierten Nettoergebnis.


 Im Gegensatz dazu im Jahr 2011 von einem Gewinn von 8,9 Millionen nach dem Verkauf der Beteiligung profitiert Französisch bereits erwähnt in dem Joint Venture - Konzern-Eigenkapital zum 30. September 2011 verringerte sich im Vergleich zum 31. Dezember 2010 nach dem Verlust der Periode, während die Nettoverschuldung stieg vor allem aufgrund der Dynamik des Working Capital und die Verringerung des Geschäftsvolumens . More 'im Einzelhandel EBITDA für den Zeitraum (entspricht dem Gewinn / Verlust aus laufender Geschäftstätigkeit vor Abschreibungen und Rückstellungen) und "positive EUR 5,3 Millionen (negative 25.300.000 zum 30. September 2010 Mitsubishi vor allem wegen des Preises.) Betriebsergebnis (gleichbedeutend mit dem Gewinn / Verlust aus dem operativen Geschäft) für den Zeitraum und "Verlust von 0.300.000 € gegenüber einem Verlust von 37,4 Millionen auf 30 September 2010 aufgenommen .


 Die Abbildung "durch Effekte in beiden Übungen erhebliche nicht-operative beeinflusst: im Jahr 2011 einen Gewinn von 8,9 Mio. aus dem Verkauf der Beteiligung an der Pininfarina Bollore Ve'hicules Electriques realisiert ', während die 2010 von den negativen Beitrag des Ergebnisses erlitten hatte Lodo Mitsubishi auf 28.500.000 €. Die Finanzverwaltung zeigt Finanzergebnis von € 1.000.000 im Vergleich zu einem Nettogewinn von 0.700.000 € ein Jahr zuvor. Der Vergleich zwischen den beiden Zeiträumen im Jahr 2011 unterstreicht die "steigende Fremdkapitalkosten inhärenten in der Brutto-und der Rückgang im Finanzergebnis infolge der Verringerung der Kredite Forderungen gegenüber Dritten und Unternehmen" Erstattungen und verwandte aufgrund niedrigerer Gewinne aus Wertpapieren under Management durch umsichtige Maßnahmen, um mit geringem Risiko Finanzanlagen halten aber mit weniger Chance "Leistung. 
  2011L'esercizio Ausblick für das laufende und "Schließen mit einem erwarteten EBITDA positive (negative Wert in 2010) und einen Verlust in beiden Betriebsergebnis und Reingewinn, auch wenn mit Werten eher "Inhalt und nicht vergleichbar mit denen von 2010.




 Die Nettofinanzposition am Ende des Jahres 2011 und" schlimmer als erwartet die Zahl für 2010 um etwa 40% (die bisherige Prognose im Halbjahresfinanzbericht angekündigt, zeigte eine erwarteten Wert, da die abwertende 2010, ca. 25%). " .



"Quand l'environnement est au service du marketing..."

Article écrit pour le magazine Bio-Bulle

"Il fut un temps où seules des entreprises marginales fabriquaient des produits « écolos » distribués dans des réseaux spécialisés.
Mais maintenant que la préoccupation environnementale cogne aux portes des masses, des produits se vantant d'être écologiques colonisent les tablettes des grandes surfaces.


Certains sont des descendants des produits véritablement alternatifs.
Certains sont légèrement moins pire que les produits « conventionnels » contre lesquels ils se positionnent en alternative.
D'autres sont carrément les mêmes produits, mais avec l'étiquetage vert.


Coup d'œil sur la récupération fallacieuse de l'environnement..."


http://geoff.hautetfort.com/tag/greenwashing

Aucun commentaire:

Publier un commentaire