dimanche 27 novembre 2011

Incendies de batteries électriques Lithium : Enquête aux États-Unis.

Selon le journal australien "The Sydney Morning Herald" de ce Dimanche 27.11.2011, les États-Unis ont décidé d'enquêter sur les mystérieux incendies spontanés de batteries électriques Lithium.

Des pistes sont ouvertes depuis peu, en raison de faits divers survenus dans des centres d'essais de véhicules, eux-mêmes victimes d'incendies de voitures électriques.



Finalement, avec tous les problèmes qu'ils entraînent et les difficultés de production,
... ces véhicules sont-ils vraiment une réponse au développement durable ?


Au moment du débat sur le scandale des coûts cachés des démantèlements de centrales nucléaires hors d'usage, nous ne souhaitons pas jeter de l'huile sur le feu.
Mais n'y a-t-il pas, en France et en Europe, une absolue nécessité d'une véritable sobriété énergétique ?
Après tout, nos concitoyens auront tout le loisir - le moment venu - de rappeler que c'est bien tel ou tel politicien français qui a camouflé l'information de ces coûts non répercutés sur les tarifs électriques bradés ... à l'opportunisme de groupes financiers privilégiés.
Au seul nom d'une idéologie : celle du profit absolu.
Face à 9 à 13 Millions de Français vivant au-dessous du seuil de pauvreté (Insee).

Ces cachotteries sont donc comparables à celle de la "Dette" publique : il est aujourd'hui démontré qu'elle est entièrement due au dispositif viral de nature financière sciemment inoculé en 1973 dans la loi 73-7* par Valéry Giscard d'estaing et toute une équipe.
Or l'enquête ordonnée en 2006 par le ministre des finances de l'époque, puis conduite par Michel Pébereau, avait abouti à des conclusions faussées, visant - à tort - à culpabiliser les Français.
Même s'il s'agit d'une autre histoire, l'analogie aboutissant à un détournement organisé des fonds publics est aujourd'hui évidente.

Faut-il alors taire les acquisitions de véhicules électriques - hors de prix pour les particuliers - mais que certains édiles laissent acheter par électoralisme et complaisance démagogique, au moyen de l'argent public de nos collectivités ???


Revenons à  ces feux de véhicules électriques.
L'enquête US a déjà mis en évidence qu'ils pouvaient se déclencher au bout de plusieurs semaines : par exemple, à la suite de chocs, dont les batteries Lithium avaient "mémorisé" les dommages, en quelque sorte.

En attendant, selon Jim Hall, membre d'une entreprise de consultants à Birmingham, Michigan :
"Si elles avaient été mises en vente sur le marché de masse, cela aurait été un problème plus important."


Ici, c'est à l'aide d'hélicoptère que des secours avaient été envoyés sur un car-ferry endommagé par un feu spontané de batteries de voiture électrique.




Un programme spécifique aux voitures électriques et aux batteries Lithium a été organisé pour les pompiers U.S.






Comme trop souvent, c'est en voulant combattre les problèmes de pollution atmosphérique et les cancers pulmonaires induits ...
... qu'un autre problème est donc imposé à nos concitoyens par ces véhicules électriques, avec le matraquage des communiqués par les médias conventionnés, financés par les publicités associées et autres publi-reportages.





Autre témoignage :


"There is really no explanation with the article except "GEM neighborhood electric vehicle (NEV) burning peacefully on the UC Riverside campus, January 15th, 2008." The post is titled "And you thought that laptop fire sucked..." and some comments have concluded it's a fire caused by the electric car's battery or wiring."



Sur l'utilisation des batteries au Lithium, du vécu !


"Très bas niveau de batterie.

Aimeriez-vous trouver une station de rechargement ?"

"La puissance moteur est limitée"

Sur les voitures électriques, un crochet est généralement disponible
et leur permet d'être tractées en cas de panne de batterie.






Sources :

"Battery fire sparks electric car investigation"
Angela Greiling Keane, David Welch - November 27, 2011
http://smh.drive.com.au/drive-life/battery-fire-sparks-electric-car-investigation-20111126-1o08h.html

"Two Expert Perspectives on Chevy Volt Fires and Hybrid Car Safety"
Posted on November 23, 2011 by Ronnie Schreiber
http://www.rokemneedlearts.com/carsindepth/wordpressblog/?p=5674

"Converted Nissan EV cause of fire onboard "Pearl of Scandinavia""

Mark Petersen - Hørsholm, Denmark - 11-17-2010 03:26 PM
http://www.teslamotorsclub.com/showthread.php/4712-Converted-Nissan-EV-cause-of-fire-onboard-quot-Pearl-of-Scandinavia-quot

"Chevrolet Launches Nationls First Electric Car Training Program for First Responders"
posted on June 2, 2010, 3:24 pm and is filed under Junk Car News
http://junkcarnation.com/blog/2010/06/chevrolet-launches-nation%E2%80%99s-first-electric-car-training-program-for-first-responders/

"Electric Car Safety"
Published November 02, 2011, 12:00 AM
http://www.wday.com/event/image/id/6874/headline/Electric%20Car%20Safety/

"Electric cars bring new set of challenges for area fire departments"
http://www.wday.com/event/account:login/desturl/event/article/id/54206/


"Engadget posts picture of GEM electric truck on fire"
By Lascelles Linton - Posted Jan 17th 2008 5:36PM
http://green.autoblog.com/2008/01/17/engadget-posts-picture-of-gem-electric-truck-on-fire/

"How to kill an electric car"
This story originally appeared on Kicking Tires on September 6, 2011, and was republished with permission.
http://jalopnik.com/5837606/how-to-kill-an-electric-car




Voici l'article Australien dans sa version originale :

Battery fire sparks electric car investigation

Angela Greiling Keane, David Welch
November 27, 2011











The US regulator said it doesn't know of any crashes outside of testing that have led to battery-related fires in Volts or other cars powered by lithium-ion batteries. Chevy Volt owners whose vehicles have not been in a serious crash don't need to be concerned, the agency said.
GM maintains that the car is safe. The automaker and NHTSA have been working for months to replicate the fire in the car's lithium-ion battery that occurred three weeks after the May collision test, Greg Martin, a GM spokesman, said by telephone.
The testing, which involved a stand-alone battery assembly, "is part of a broader program over the last six months to induce battery failure under extreme conditions," Martin said.
LG Chem, South Korea's biggest chemical maker, is the Volt's battery vendor. Dick Pacini, a spokesman with the Millerschin Group, which works for LG Chem, said he couldn't immediately provide comment. On Nov. 22, LG Chem said in a statement that it was cooperating with NHTSA and GM.
NHTSA, which said it's working with the US Defense and Energy departments to analyze the fires, conducted its first new test on Nov. 16 without a fire.
The second test on Nov. 17 saw an initial temporary increase in battery temperature after the crash, and the battery pack caught fire at the test facility on Nov. 24. In a third test on Nov. 18, the battery was rotated hours after the crash and "began to smoke and emit sparks shortly after," NHTSA said.
At this stage of Volt marketing, the NHTSA investigation will probably not hurt sales, said Jim Hall, principal of 2953 Analytics Inc., a consulting firm in Birmingham, Michigan.
The car has been on sale for a year as the manufacturer ramps up production.
Most Volt owners are early adopters with an interest in the technology, and won't be deterred by the post- collision fires, Hall said in a telephone interview.
"If they were selling to the mass market, it would be a bigger problem," he said.
GM started selling the car in seven states and began offering the Volt in all 50 states in October, Martin said.
GM, based in Detroit, sold 5,003 Volts this year through October, according to Autodata Corp., a research firm in Woodcliff Lake, New Jersey. GM will push production to a rate of 60,000 a year starting in January. Of the 60,000 GM plans to build next year, 45,000 are earmarked for the US, and the rest will be exported, the company has said.
Bloomberg




Sur une récente analyse de la Dette publique en France :


219 – Dette publique: 1995 à 2010
Évolution de la dette publique entre 1995 et 2010


Au plus on remonte dans le temps pour émettre des hypothèses de type « que se serait-il passé si… ?» au plus les écarts et donc les risques d’erreur s’accumulent.

Voyons donc, avec des données récentes et qui ne peuvent être mises en cause, l’évolution de la dette des administrations publiques (État, administrations centrales, administrations de Sécurité Sociale, administrations locales, parfois représentées globalement sous le sigle « APu ») sur la période 1995 – 2010.


(...)

La dette totale démarre donc de 570 début  1995, en milliards d’euros courants, qui, déflatés donne 730 milliards d’euros constants à la valeur 2010
De ce tableau nous extrayons sous forme d’un graphique les différentes valeurs de soldes primaires, en euros constants (valeur  2010)





De ce tableau nous extrayons sous forme d’un graphique les différentes valeurs de soldes primaires, en euros constants (valeur 2010)

Puis, l’évolution de la dette (origine fin 1994) telle qu’elle apparaît dans la réalité et telle qu’elle aurait été (dette primaire) si nous n’avions pas eu d’intérêts à comptabiliser dans les budgets bruts



Entre 1995 et 2010, la variation (l’augmentation) de la dette publique fut de 861 Milliards d’euros constants (v. 2010)
Sur la même période l’accumulation des soldes primaires, augmentation « théorique » de la dette sans intérêts donc, aurait été de 194,6 Md€, ce qui n’aurait représenté qu’une monétisation moyenne de 12 milliards par an.
A fin 2008, les chiffres précédents étaient respectivement de # 608  Md€, et 6,5 Md€,  c’est-à-dire d’une petite monétisation de moins de 500  millions d’euros par an (soit 4 jours d’intérêts de la dette publique actuelle).
Et certains continuent de soutenir que ce ne sont pas les intérêts de la dette qui amplifient la dette ?

A-J Holbecq
le 24 novembre 2011



L'article original ici :
219 – Dette publique: 1995 à 2010
Évolution de la dette publique entre 1995 et 2010

http://postjorion.wordpress.com/2011/11/25/219-dette-publique-1995-a-2010/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire