mardi 31 janvier 2012

Aéroports et Véhicules à air comprimé

Trois années après l'équipement de l'aéroport de Schipol/Amsterdam aux Pays-Bas, c'est l'aéroport de Genève
qui bénéficiera peut-être de cette technologie ...

Important rectificatif
venant de la société MDI le Mercredi 01 février 2012 :

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

01 Février 2012
LE CONTENU DES COMMUNIQUÉS DE PRESSE ET LES ASSERTIONS DE MONSIEUR SAMBUC DE CATECAR NE SONT QU’UN TISSU DE MENSONGES :

Catecar n’a pas acheté les droits de la licence MDI, mais en 2008 signé et payé  (seulement 2,5% du montant nécessaire à l’acquisition de la licence et des unités de production) un accord d’option pour l’acquisition de deux usines de MDI en Suisse…
En Mars 2010, il avait été convenu et signé un addendum aux termes duquel MDI  concéderait une licence provisoire  à Catecar pour lui permettre de fabriquer des préséries d’AirPod à Reconvillier, moyennant le paiement d’un montant partiel de la licence définitive et du matériel nécessaire pour ces fabrications.


Malgré les promesses de Catecar, ces paiements ne sont jamais intervenus ni à la signature de l’agrément en Mars 2010, ni à la suite d’une présentation publique à Reconvillier devant la presse en Octobre 2010.

Il est bien évident que dans ces conditions MDI n’avait pas à livrer quoi que ce soit à Catecar, et encore moins la technologie.
En Janvier 2011, Catecar a cru bon de jouer (selon une habitude chère à Mr Sambuc  - cf Internet) une « tentative de contrainte » en exigeant le transfert de la technologie MDI et en diffamant à l’envie notre Société, racontant tout et n’importe quoi sur nos rapports avec nos partenaires et plus particulièrement  le constructeur Indien TATA Motors…
Le non respect par Catecar des clauses financières, et les déclarations inconsidérées de son Directeur ont, bien sûr, causé à MDI un préjudice immense.

Dans son communiqué de presse Catecar fait état du grand nombre d’intérêts d’achat enregistré via Internet, 
oubliant que c’est MDI qui, pour l’aider dans sa recherche de financement, lui avait transmis en toute confiance un fichier comprenant de très nombreuses intentions d’achat (plusieurs milliers) enregistrées par MDI sur le site de MDI et que l’intérêt suscité, notamment auprès  de l’aéroport de Genève, est le résultat de la présentation de l’AirPod, certes avec son concours, mais  par MDI sur ce site.

Profitant de l’expérience et des acquis de MDI,  Monsieur Sambuc, toujours selon ses habitudes, n’hésite donc pas à pratiquer des actes de « concurrence déloyale » en annonçant  que Catecar serait prêt à sortir (bientôt) une voiture « miraculeusement zéro pollution et sans effet de serre »
tout en fonctionnant avec de l’essence et 35 kg de batteries.

Il fallait que ce soit dit.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++






Geschäftsreise mit Druckluft-Auto

Air France/KLM will das Druckluftautomobil „Air Pod“ des französischen Luftfahrtkonstrukteurs Guy Nègre auf den Flughäfen in Paris CDG und Amsterdam Schiphol in einem Test einsetzen.

Das dreirädrige Gefährt, das Guy Nègres Unternehmen MDI ab Mai 2009 an den Flughäfen Charles de Gaulle (Paris) und Schiphol (Amsterdam) testen lassen will, soll laut Air France und KLM über einen Zeitraum von sechs Monaten u. a. für die Beförderung von Wartungscrews eingesetzt werden.

Remise des clefs, un moment de fierté pour cette équipe tenace !
Cette avance en matière de mobilité durable zéro CO2 a permis de programmer le lancement de la fabrication d'autres véhicules MDI : l'AirPod vers la fin de 2010, avec sa version quadricycle zéro CO2 fin 2011.




D'autres développeurs et développeuses en technologie à air comprimé.
Être propre et le rester : tout un état d'esprit qui réunit cette communauté.





Voici donc, ci-dessous, la vue 3D du véhicule présenté ce 31 janvier 2012 en Suisse par Catecar.

En attendant une technologie à air comprimé telle que celle qui circule aujourd'hui en Inde et qui est prévue d'être diffusée en Août 2012,
il ne s'agit, lors de cette récente présentation de Genève, que d'un véhicule électrique et à essence, dont certains des problèmes majeurs resteront malheureusement le coût C02 du recyclage de ses batteries, ainsi que la production de dioxine.





Bravo à tous ces pionniers !
Sauf que ... passée l'euphorie de l'annonce du 31.01.2012,
rendons à César ce qui appartient à César,
et à MDI, son rôle unique dans les véhicules
vraiment propres.


Catecar venant de préciser que son véhicule n'est qu'un n-ième hybride, il ne s'agit donc plus du modèle propre tant attendu : en effet, son premier véhicule utilisera en particulier un châssis aluminium en nid d’abeille, une motorisation électrique avec très peu de batteries (35 kg), un range extender les rechargeant consommant un litre aux 100 km et un toit solaire haute performance fournissant 4'000 km par an d’autonomie solaire (ensoleillement statistique suisse).

La cabine extérieure et intérieure sera moulée en fibres végétales, très légères et résistantes.




La prochaine étape des véhicules à air comprimé, avec une autonomie renforcée à l'aide de panneaux solaires alimentant un micro-compresseur à air, est évidemment une étape fondamentale dans le développement de cette technologie propre.



Sources :

http://dmm.travel/news/artikel/lesen/2009/03/geschaeftsreise-mit-druckluft-auto-21315/

Grâce à notre lecteur et très cher ami Jean-Luc :
http://www.20min.ch/ro/economie/news/story/16677007


http://www.rjb.ch/rjb/Actualites/Regionale/20120131-Lancement-du-nouveau-prototype-de-Catecar.html


Aucun commentaire:

Publier un commentaire