samedi 11 juin 2011

Du vent d'Occitanie et de l'Air Pur des Vosges

Une importante réunion de travail s'est tenue cette semaine dans les Vosges à la demande d'industriels spécialement venus du Sud de la France.


Démarrée sous la présidence de l'A2SE des Vallées de la Meurthe, cette réunion fut notamment l'occasion d'étudier les opportunités d'investissements existant dans l'Est de la France pour des usines/sites de ventes de véhicules à air comprimé.
En effet, pratiquant au quotidien et dans la durée la gestion d'entreprises industrielles et de sites de production dans le secteur automobile, nos invités nous ont fait part de leur longue expérience dans des domaines tels que l'usinage de pointe, la plasturgie, etc. ..., de leurs études déjà réalisées en vue d'approfondir leur connaissance du concept MDI et de leur souhait de comprendre si la démarche que nous avions adoptée ici était en phase avec la leur.

Facteur déterminant : tous ont conduit et testé des Airpods de chez MDI.



Des élus et des chefs d'entreprises, et aussi un étudiant, se sont ainsi réunis.
Monsieur le Maire de La Petite-Fosse n'avait pas pu se joindre à nous, mais l'occasion fut donnée de rappeler les objectifs qu'il nous avait assignés.
Au cours de nos entretiens, nous avons été amenés à rentrer en contact avec d'autres industriels qui suivaient, à distance, les étapes de nos travaux.


Ainsi, Monsieur le Président de l'A2SE des Vallées de la Meurthe fut invité à énoncer les principes fondateurs de cette association, dont le projet de progrès social "Air Pur des Vosges" est en quelque sorte, une forme aboutie.



Chacun déclarant alors se reconnaître dans cette démarche, la réunion put donc s'ensuivre dans un excellent état d'esprit constructif.

L'un des points qui suscitaient la curiosité étaient l'objectif choisi et la stratégie adoptée par le groupe de travail "Usines/Sites de ventes" dans l'Est de la France, ainsi que les contacts avec des régions voisines telles que le Bade-Würtemberg et autres.


En retour, il est apparu la volonté de nos hôtes pour imprimer leur engagement dans le concept novateur des usines/sites de ventes de voitures à air comprimé : en effet, à la différence des véhicules électriques soutenus en France par une campagne médiatique coûteuse, ils considèrent que l'avantage des véhicules à air comprimés est de tirer un meilleur parti du réseau EDF existant, tout en supprimant les néfastes phénomènes de pointes ... surtout lors des charges rapides de batteries dont il est habituellement omis qu'elles en abrègent considérablement la durée de vie.
Il est également apparu que le Sud de la France n'est pas préparé non plus au recyclage massif des batteries électriques, ni à faire face aux dangers d'explosions, de feux ou d'empoisonnement dus au Lithium.




Heureusement, une alternative existe, qui fait l'objet de nos investissements.
Car au-delà du seul véhicule à air comprimé, et grâce au développement de la chaîne énergétique "Air Pur", qui peut également s'adosser au réseau diffus des éoliennes à axe vertical alimentant des réservoirs d'air comprimé, c'est donc une véritable rupture technologique avec le gâchis actuel : si le pétrole continuera d'être utilisé, cela pourra être à son juste prix, et sans être brûlé qui plus est : recyclage intelligent oblige !
Plus tard viendra bien sûr le règne des polymères à base végétale, mais c'est une autre histoire car dans l'immédiat, il s'agit d'apporter utilement les moyens financiers permettant de poursuivre le développement conjoint avec l'équipe de MDI, l'un des thèmes majeurs de nos travaux.
La formule financière proposée à Luxembourg le 17 mai 2011, précisée depuis à Carros qui l'a validée, en constitue une étape fondamentale.


D'ores et déjà, l'équipe "Air Pur des Vosges" s'est déclarée enchantée de constater une telle énergie positive, dont elle partage pleinement les bases philosophiques, humanistes, industrielles, financières et environnementales.
Elle s'investira donc dans les développements des secteurs Sud-France et encouragera les investisseurs qui se sont déjà déclarés dans l'Est de la France à y poursuivre - dans le même état d'esprit constructif et novateur - leurs prochains investissements.


Un protocole préparé de longue date fut alors signé entre les parties présentes,
ce qui permettra notamment de poursuivre le développement cette synergie avec tous les investisseurs qui se reconnaissent déjà dans pareille démarche.



Une part importante de la journée fut consacrée à la reconnaissance, sur place, de sites pressentis en Déodatie
À ce sujet, d'autres réunions de travail y auront lieu au cours de la semainde du 14 juin 2011, et nos hôtes venus du Sud de la France nous ont donc autorisés à mentionner - dans un cadre confidentiel bien précis - un certain nombre de données qui leur sont propres.


En résumé, une rencontre positive à tous égards qui matérialise le réseau industriel en cours de constitution à l'aide du concept MDI.
Il est notamment prévu de se retrouver, le moment venu, dans le Sud de la France.
Y compris - c'est aussi prévu - pour les éoliennes à axe vertical, dont une vingtaine fonctionne déjà, du type spécialement développé dans les Vosges.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire