mercredi 9 février 2011

Pétrole & Délits d'initiés : la panique organisée ... jusqu'à quand ?

Le journal anglais "The Guardian" a publié hier, Mardi 08 février 2011, l'un des innombrables télégrammes de la société WikiLeaks.

WikiLeaks cables:
- Saudi Arabia cannot pump enough oil to keep a lid on prices
- US diplomat convinced by Saudi expert that reserves of world's biggest oil exporter have been overstated by nearly 40%




Ce qu'on peut traduire par :

WikiLeaks communique :
- l'Arabie saoudite ne peut pas pomper suffisamment de pétrole pour maintenir un prix plafond.
- Un diplomate des États-Unis a été convaincu par un expert Séoudien que les réserves du plus grand exportateur mondial de pétrole ont été surestimées de près de 40%.


L'équipe "Air Pur des Vosges" vous rassure, au moins sur un point : en effet, l'information est censée avoir été émise en décembre 2007.
C'est à dire avant la grande flambée des prix de 2008.
C'est donc du passé.





Cependant, il convient d'examiner :

1. que si, d'une part, il est constant depuis des lustres que les dirigeants des pays producteurs de pétrole alertent les autres pays sur la consommation mondiale effrénée, voire irraisonnée, de cette énergie fossile,
Dr Sadad al-Husseini, ex n°2 de l’Aramco [DR]


2. que, d'autre part, les cours de la Bourse à l'époque, laissent constater que certaines dispositions avaient été "judicieusement" prises en bourse, ... tout juste après cette date d'émission de message.

3. et qu'ensuite, ce sont les Français et les Européens qui ont alors payé, très cher, leurs carburants à la pompe.


En langue Française, cela suggère très fortement le délit d'initiés.
Cela pose également une autre question : quand ces tromperies cesseront-elles ?



Analyse critique de la source citée :

Certes, d'une part WikiLeaks est une source d'informations très controversée, sur des sujets largement éventés au moment de la récente parution des soi-disants "scoops", mais d'autre part il n'empêche que les gouvernements US ou Séoudiens ne contestent rien.

Et que ce sont bel et bien les couches sociales les plus fragiles de nos sociétés qui ont subi le choc de plein fouet, sans pour autant profiter économiquement à nos entreprises de production.
Accumulées avec les exigences du remboursement de la "Dette" publique, le poids financier devient intenable pour un nombre de plus en plus élevé de personnes, d'entreprises et de collectivités territoriales.



Or c'est d'une façon "décomplexée" (pour reprendre un aphorisme devenu comique) que le modèle socio-économique équitable directement issu des principes émis par le Conseil National de la Résistance de 1945 a été systématiquement battu en brèche dès 1972.
Il serait donc très instructif de savoir qui a pris l'initiative de dispositifs financièrement destructeurs inscrits, depuis, dans certaines lois organiques en France, dans le Traité de Maastricht, puis celui de Lisbonne.

Combien de temps cela durera-t-il ?





À notre avis, des sujets tels que les cours du pétrole, les délits d'initiés associés, etc. ... ainsi que d'autres thèmes tels que la pollution à la dioxine liée aux moteurs des véhicules actuels (celle qui touche les pâturages longeant les routes), les cancers pulmonaires, la pollution des sols et de l'air trouveront, pour la plupart, des solutions pérennes, grâce à la ligne énergétique "Air Pur" et grâce à la voiture à air comprimé.

Et vous, qu'en dites-vous ?

http://www.guardian.co.uk/business/2011/feb/08/saudi-oil-reserves-overstated-wikileaks

http://www.guardian.co.uk/business/2011/feb/08/oil-saudiarabia?intcmp=239

Aucun commentaire:

Publier un commentaire